J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 27 novembre 2013

demi-jours





















en ces demi-jours de novembre
aux mains froides
et aux regards cendrés
on cherche le ricochet
d'images et de mots
qui briseraient l'attente
de morceaux de lumière

on ouvre des fenêtres
on exhume une danse macabre
où les yeux vont se perdre
et se glisser au milieu des ombres
puis les heures se défont
avec sur la langue
un goût d'aube qui bat
 

1 commentaire:

MARTY a dit…

dans le coeur
toutes les lumières
pour donner au regard
un éclat d'été