J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 4 décembre 2013

souffle du sommeil

contre les bords de l'horizon qui dort
je remonte de la trappe du sommeil

dans le silence
                     passent des tris de mots
dire à la rose 
                    de ne pas s'ouvrir trop vite
à l'oiseau de se poser
                    sur le bord du jour
et sur le rebord de la fenêtre
         regarder
une poésie floue
un soupir érailler
le bois de vie

Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)  

1 commentaire:

brigitte celerier a dit…

régal, toujours, de passer en ce jardin