J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 26 novembre 2014

au seuil des jours peut être rien..

là où règne l’indicible
sentir le creux de
ce qui ne me comprend pas

chercher l’escalier qui visse jusqu’au
mat de misaine
puis au dessus du vide
faire sortir la lumière

respirer dénouer recueillir

Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)

1 commentaire:

MARTY a dit…

cueillir un brin de lumière
oublier le vertige