J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

vendredi 24 octobre 2014

quiétude




rester à regarder sous le collier d'azur la géographie de l'écriture froncée qui s'inscrit en une vibration limpide et paisible dans le tamis du miroir. rester en lisière, un silence entre les mains, à tenter de traquer l'invisible et traduire un peu de l'ombre qui remue à peine. rester et retenir la mélodie patinée du passage du temps.

3 commentaires:

MARTY a dit…

j'aime vraiment le côté abstrait de l'image et tes mots qui m'emportent chaque fois

mémoire du silence a dit…

Comme dans une bulle... fragile... éphémère...

Patrick Lucas a dit…

des heures durant !!