J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 14 novembre 2007

mélancolies



quelques traces
égarées
au sein des ombres
d'une suite d'automne

ce qui ne cesse
ou tremble encore
aux paupières
d'un matin

des mots échoués
sur la rive du temps
qui réveillent
les mélancolies

rien d'autre
qu'un peu d'éternité
sur les doigts
effleurée

2 commentaires:

Tisseuse a dit…

c'est très beau !
et ça parle à mn âme....

si je puis me permettre, la photo est magnifique aussi :)))

Estourelle a dit…

Oui...rien dautre!