J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 20 février 2008

équilibre





fragile équilibre
des mots naissent
se frottent
se colorent
s'enflamment


le juste cri
du poème
ombre et lueur
plume et sang
sang et pierre

1 commentaire:

Estourelle a dit…

Il est si difficile à trouver "
"Le juste cri du poème"
Un rien, un souffle
sur le bord d'un talus
que personne n'aperçut...
Et que rien
n'est important
si ce n'est le regard posé
captant le même bruissement
à l'intérieur de soi
et à l'extérieur...