J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mardi 20 septembre 2011

Va-t'en va t'en



Metz-Nancy par l’autoroute. Encore une fois, mettre la bande originale du film De battre mon coeur s’est arrêté. Sentir les basses, les graves, tout ce qui vient cogner, tout ce qui peut vibrer, tout ce qui me fait pénétrer rythme, tempo. Je suis à nouveau très speed. Puis je repense au film, au personnage qui passe sans cesse d’un état à un autre. Des voix. Puis du piano. Mais rien n’est apaisé. Le décalage est créé. Je me souviens de ça, de ses fantômes, son expérience de la mort, le deuil, la musique mêlée à la mort, l’absente, sa mère, la présence des mains, ce lent chemin vers l’acceptation de soi, vers l’amour aussi et cet effort pour quitter la peau du passé, pour aller du dedans vers le dehors, et à la fin, se sortir de soi quand le père meurt.

Christophe Grossi "Va t'en va t'en c'est mieux pour tout le monde" ( éditions Publie.net)

Un écho de ce livre sur le blog de Christophe Sanchez

4 commentaires:

Ange-gabrielle a dit…

Quel choc au lever que cette phrase de C. Grossi (que je ne connais pas)Difficile de sortir ds la rue, prendre le bus, quitter cette moiteur de la voiture roulant ds le noir (ça ne peut qu'être la nuit,c'est ainsi que je le ressens), cette musique qui attaque le corps, les fantômes, mes fantômes, pour aller vers où ? Vers la vie ?Aurais-je encore assez de forces ?

Christophe Grossi a dit…

Grâce à Christophe Sanchez je découvre ce soir l'extrait de Va-t'en... en même temps que votre blog (l'inverse est vrai aussi d'ailleurs).
Du coup j'en ai profité pour visiter vos carnets, portfolios et bibliothèques.
Avec P. Rahmy, L. Dietrich, E. de Luca, F. Bon, JP Abraham, G. Vissac, Ch. Jeanney, L. Suel, G. Testa entre autres, à plusieurs reprises je m'y suis senti comme chez moi.
C'était très agréable comme sensation.
Merci pour votre geste amical ainsi que pour cette compagnie autoroutière entre Metz et Nancy.
Bonne suite à vous.

Laura a dit…

Merci pour votre commentaire!
Lisant "va-t'en..." , j'ai trouvé cette même connivence , trouvant Ben Harper, Reggiani, Friedrich et d'autres et des....librairies!

Laura a dit…

Ange, j'espère que tu es remise de ta lecture!