J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mardi 25 octobre 2011

contrées opaques



































contrées opaques

lente et frissonnante

une phrase de tendresse serrée



4 commentaires:

Estourelle a dit…

Qu'est ce que c'est beau !!

Maria-D a dit…

Oui, Sublime.

Patrick Lucas a dit…

c'est comme plonger dans un rêve....
Magnifique !

Laura a dit…

Merci beaucoup!!!