J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 6 janvier 2014

étincelles

on fait son chemin en regardant
ce qui en suspens interroge par
sa clarté son insouciance folle
le souffle d'un même vide qu'on
délivre avec des yeux d'enfants
 

3 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

en puisant dans nos restes d'innocence

jieffebi a dit…

mer(ci + veilles) à l’œil et au coeur

MARTY a dit…

garder des yeux d'enfant et combler le vide croisé sur son chemin