J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 9 avril 2014

rebondir entre les rives

l'aube s"évapore
sous tes paupières
et dans l’ombre des rivières
la pluie s'évade

plongé dans le ralenti
tu as peur d’oublier
tu gravis les silences
tourments nacrés

reviens d’un front de rêves
faut il vraiment entrer dans le jour ?

1 commentaire:

MARTY a dit…

juste pour lire tes mots
il faut entrer dans le jour !
magnifique