J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 12 mai 2014

étincelles

Comme étourdi par le bonheur à glaner çà et là les étincelles de vie qui frôlent l'envers des peaux, laissant une empreinte de lichen , une forme d'écriture où puiser dans les jours d'amnésie ou d'indifférence à ce qui fait une vie . Prophétie de la trace, palimpseste éternel où un secret est à déchiffrer , issu de ses propres songes au bord de l'oubli et de l'amertume. Une source, un miroir où rendre voix aux voix. 




1 commentaire:

MARTY a dit…

frémissement d'étincelles à la surface des mots