J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

jeudi 26 juin 2014

liturgie



unis séparés, réunis éloignés, rassemblés abandonnés, mais en une même respiration, ils font face à l'essentiel en soutenant leur ciel. à fleur de souffle et plein d'effroi, ils se dressent, grandis de cette évidence de la perte où se joue la partition des ténèbres à embrasser. leur versant d'ombre éclairé, ils écoutent battre leur cœur.

Le tableau est de Béatrice Pillard

5 commentaires:

brigitte celerier a dit…

beau.. et beau le texte qui en vient

Patrick Lucas a dit…

trait d'union entre 2 mondes
très beau

estourelle a dit…

J'aime beaucoup

MARTY a dit…

magnifique ! enracinés, ensemble, ils tiennent le ciel à bout de bras
jusqu'au bout de leur chemin !

mémoire du silence a dit…

Un bel unisson.