J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 14 janvier 2015

de nuit, de jour, le monde m'habite


on fait semblant de vivre


aux vides de midi
sous un soleil éteint
aux parois du jardin
sous un ciel de sanglots
aux marges de la faim
dans cette maison de brumes


rassembler braises de forces au splendide vertige
d’une pause hors du temps


Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)




3 commentaires:

Ange-gabrielle a dit…

Merci
Il va me falloir "rassembler braise de forces" pour aller au bout de ce jour. J'ai, en effet, fait semblant de dormir mais te voir, fidèle dès 7h du matin, me booste quelque peu.

brigitte celerier a dit…

devrions les faire nôtres vos mots

mémoire du silence a dit…

merci