J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

dimanche 4 janvier 2015

La poétique de l'espace

Imaginons que les mots sont de petites maisons avec cave et grenier. Le sens commun séjourne au rez-de-chaussée... Monter dans l’escalier du mot, c’est, de degré en degré, s’abstraire. Descendre à la cave, c’est rêver, c’est se perdre dans les lointains couloirs d’une étymologie incertaine, c’est chercher dans les mots des trésors introuvables. Monter et descendre dans les mêmes mots, c’est la vie du poète. Monter trop haut, descendre trop bas est permis au poète qui joint le terrestre et l’aérien.

Gaston Bachelard 

6 commentaires:

mémoire du silence a dit…

En 2014 Carolyn Carlson s'en est inspiré pour créer une belle oeuvre poétique
Je l'avais écoutée en parler au mois de novembre sur France Musique, elle était sublime.

ICI et ICI

Laura-Solange a dit…

Merci beaucoup: je vais aller voir et retrouver aussi l'émission sur F. Musique. Merci vraiment!!!!

MARTY a dit…

j'aimerais pouvoir-savoir vivre à tous les étages, connaître chaque coin, ouvrir toutes les fenêtres et trouver la liberté d'écrire

mémoire du silence a dit…

c'était le lundi 10 novembre ICI

mémoire du silence a dit…

... et ... aussi

c'est tellement beau et émouvant...
Heureusement il y a des êtres comme elle qui font que le monde ne se perde

Laura-Solange a dit…

Cela donne vraiment envie de voir le ballet: merci!!!