J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mardi 16 juin 2015

langue du brouillard

regarder la vie
il y a du remous
la ligne de flottaison n’est pas stable

gouttes de tristesse et bonheur mêlés
la secousse du rythme

puis le soleil tranche
valse d’étincelles
dans les escarres de la forêt 

 Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)

2 commentaires:

MARTY a dit…

la vie tangue
entre deux eaux
c'est là son charme

Patrick Lucas a dit…

du rire aux larmes
la vie au grand écart