J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

dimanche 16 août 2015

Petrichor

Il revient toujours, on ne sait jamais quand. Quelquefois on l'espère mais il n'est pas au rendez-vous, les conditions de son apparition ne sont pas remplies. C'est un murmure olfactif qui traverse les ans et les lieux, s'élève après une pluie sur la terre embaumée de l'été, circule entre les pierres chaudes, esquisse un pas de danse et vient titiller nos narines enjouées, remonte jusqu'à l'enfant debout sur le seuil de la maison , abolissant le temps, et qui se murmurait à elle-même : c'est mon odeur préférée. Puis il s'éparpille, se répand, se dilue laissant celui qui ressent presque déjà dans un état de manque.
Je suis sur le même seuil à boire ce que je sais désormais n'être qu'un choc thermique entre la pluie fraîche et un sol sec et chaud : l’odeur dégagée appelée petrichor est en partie due à un composé organique, la géosmine libérée par certaines bactéries du sol avec la pluie qui tombe et éjectée dans l'air . Petrichor en grec signifie pierre et sang des dieux. Ce sang là de bien-être , qui me relie au plus lointain des anciens, cette odeur qui m'amplifie et me recompose, me renvoyant à une immobilité factice du temps où rien ne semble avoir changé, cette odeur où je semble flotter , je ne sais de quel genre elle est, masculin et féminin confondus , sorte de souffle qui traverse et me vivifie.


3 commentaires:

Ange-gabrielle a dit…

Comme ton texte me le fait sentir ce petrichor.
Je trouve un blog "le mot du jour" avec ce petrichor-là. Mon dictionnaire me le donne masculin, inventé en 1964 par 2 scientifiques. Ils ont si rares et si précieux les mots d'odeurs.
Quand je la sens pour la 1° fois en fin d'été à Bourdeaux, outre l'enfance, je sens les champignons prochains et l'automne dans l'air.

Mariepierre Redon a dit…

je suis allée marcher un peu hier, mais je ne sentais rien. bouchée de partout, incapable d'émerveillement. et pourtant comme elle est bonne cette sensation que tu décris-là, ce moment de terre qui respire, arrosée et renaissante, comme j'aimerais la sentir et la ressentir.

Laura-Solange a dit…

C'est la meilleure odeur sur terre! mais c'est elle qui décide quand elle vient t'habiter... Merci à vous pour votre lecture bienfaisante!