J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 28 mai 2016

un monde à découvrir

poussière d’étoile
sous les ongles

ouvrir la main
il pleut des riens

errer le long du murmure
que peuvent les pauvres mots

Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)

2 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

poussière comme une promesse
et le mot... un commencement
essentiel

MARTY a dit…

les mots s'en vont s'en viennent
pour finir en murmures comme des
étoiles filantes !

ton texte est très beau, très imagé !