J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 25 septembre 2017

Cabane d'hiver

 

21.01.13


Paris.
départ.
la neige a légèrement fondu.

arrivé sur le Causse.
en l’espace de 8 à 9 h : neige relativement abondante dans Paris, les rues restant blanches – chaleur, tee-shirt à Montpellier – pluie-neige au moment d’émerger sur le plateau, au Caylar – courses – arrivée dans la yourte un peu avant 16 h, et là soudain tempête de neige qui a tout blanchi en l’intervalle de 4 à 5 minutes… – suivie, une demi-heure après, d’un grand coup de pinceau de soleil jaune sur la neige fraîche tombée.
vent d’ouest.
et puis aussi, 3 arcs-en-ciel dans la même journée. ça ferait presque la dose pour un an…
aménager la yourte, lancer le poêle tout d’abord, étanchéifier au maximum contre les courants d’air et quelques légères fuites d’eau, puis installer le coin bureau, en premier toujours, enfin le coin lit, sortir mes petites affaires, sortir les livres, ranger la bouffe.
gérer le très peu d’électricité solaire, à garder au moins pour faire tourner l’ordi. le reste ce sera à la bougie et ça suffira.
se faire un café et un whisky pour fêter ça.
écrire…
déjà, écouter le vent.

quasi euphorique.

l’excitation redescend peu à peu. se rendre compte très vite que le bureau est un peu loin du poêle… mais je sais d’expérience comme l’on s’accoutume au froid.
entendre le vent.

dans mon dos, derrière la cloison de feutre et de toile, l’immense espace.
lancer les Suites pour violoncelle de Bach, à tout petit volume.
écouter le vent, qui a eu une absence de quelques secondes.
entendre.

tout ça exactement ce que je voulais.
déjà quelque chose se pose.

vivre un mois là.

se concentrer sur écrire. méditer, marcher.
sur vivre.

sortir les manuscrits que j’ai imprimés avant mon départ.

quasi pas de connexion. une barrette par satellite. et c’est tant mieux que ce tuyau-là soit tout petit.
juste réussi communiquer aux plus proches que bien arrivé, heureux.

écrire ce qui se passe.
écouter.

devenir muet. peut-être.

fonctionner dans une économie du peu.

dire ce qui se passe. dire clair.
écrire.
respirer.

Fred Griot " Cabane d'hiver" ( Editions Publie.net)


Enregistrer un commentaire