J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 3 mars 2018

voix au vent

le sang de l'arbre

alluvion d’ une phrase 
 
lancé vers l’aval

éveille une étrange

respiration de sons

un chant essoré

dans l’étoffe du ciel

d’encre et de moire

Enregistrer un commentaire