J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 13 février 2008

Terrible


Il y a quelque chose en moi.
Une géographie inhabituelle gère mon corps.
Il y a comme un puits creusé en deçà du nombril où se love une douleur.
Les larmes s'y sont recueillies.
Le cri de mes entrailles fore, vrille, se heurte aux murailles de nuit.
Terrible en moi.
Les sens sont bouleversés.
Je vois avec les doigts posés sur la veine du front.
C'est sans mots que je parle.
Quand je n'entends plus c'est le cri sur les lèvres qui se lit.
Et encore: je touche des yeux la distance qui s'impose.
Il y a quelque chose de terrible.
Moi se creuse.

1 commentaire:

Estourelle a dit…

Moi se creuse...
loin loin
jusqu'à une autre rive de moi... inconnue