J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 12 avril 2008

Toccata





Ecco aprile, la noia
dei cieli d'acqua di polvere,
la quiete della stuoia
alla finestra, un tocco
di vento, una ferita;
questa aliena presenza della vita
nel vano delle porte
nei fiumi tenui di cenere
nel tuo passo echeggiato dalle volte.

Voici avril, l'ennui
des cieux d'eau, de poussière,
le calme du store
à la fenêtre, un coup
de vent, une blessure;
cette étrangère présence de la vie
dans l'embrasure des portes
dans les minces fleuves de cendre
dans ton pas dont les voûtes résonnent.

Mario LUZI (1914-2005) La Barca

2 commentaires:

Anonyme a dit…

Merci pr la traduction, j'ai qd même essayé de le prononcer à voix haute ...
Finis "Neige" et "Violon noir" de M. Fermine C'est beau

Laura a dit…

C'est un peu pour toi que j'ai mis ce texte!!! J'ai une furieuse envie de lire et parler italien....J'ai même racheté un bouquin pour faire des exercices.
J'avais beaucoup aimé "neige"; et ce matin je me suis offert (avec les chèques cadeaux du CLA) Le journal de Virginia Woolf qui vient d'être réédité, et puis un Erri de Luca.
A bientôt