J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 25 février 2009

peut être




dedans
sables mouvants
strates tassées
mémoire agrégée
amas informe
où se cogne
le dehors

de la vase
montent
les mots
où se glissent
les "peut être"
autrefois murmurés

l'éclat de l'oeil
soudain
bleu

1 commentaire:

Estourelle a dit…

Qu'est ce que cachent les murs ??
Que l'on "peut être" encore ?
peut-être...