J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 7 juillet 2010

cloître toujours



Il ne s'agit pas tant de se tenir à l'écart de "la vie d'homme" que d'établir des conditions de vie autres que celles de la vie ordinaire. Cet isolement, cette "vie à la japonaise", cet autre milieu, c'est précisément ce qui est admirablement établi, donné par une abbaye comme celle du Thoronet ( je me rappelle très bien à quel point j'ai admiré, envié, la maison de Balzac, ou celle d'Ampère); nous autres laïques, "incroyants", comme nous manquons de monastères modernes!
(...) J'ai toujours cru à l'importance du lieu où l'on vit en tant que "support", " Umwelt", d'une vie transparente. (...) Pensant à cette abbaye du Thoronet ( en tant qu'appropriée au silence, l'architecture est l'art supérieur, mais littérature et musique se doivent aussi d'être silencieuses), je dirais volontiers qu'une oeuvre est le temple du silence, silence qui n'est pas la simple absence de bruit, mais autre chose, et qui est à dire. Je dis temple du silence, parce qu'un tel lieu invite au recueillement, donne un coeur recueilli, ouvert à la présence, au silence, à lui: alors le dehors et le dedans se répondent.

Roger Laporte "Variations sur des carnets" (Cadex Editions)

3 commentaires:

Estourelle a dit…

alors silence bien sûr!
un silence qui ne serait pas vide
et ce n'est pas si courant!

Laura a dit…

Je savais que çà te plairait!

Ange-gabrielle a dit…

Merveilleux ! Tout y est
"...alors le dedans et le dehors se répondent"