J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 25 mai 2011

Les ombres errantes


Eprouver en pensant ce qui cherche à se dire avant même de connaître, c'est sans doute cela, le mouvement d'écrire. D'une part écrire avec ce mot qui se tient à jamais sur le bout de la langue, de l'autre avec l'ensemble du langage qui fuit sous les doigts. Ce qu'on appelle brûler, à l'aube de découvrir.
Je brûle ! Je brûle ! Rallumer à l'intensité de ce qui commence tout ce qui succède.

Pascal Quignard "Les ombres errantes" ( Grasset 2002)
La photo (un peu ratée) a été prise aux Assises Internationales du Roman à Lyon le 23 mai.
Les Assises se poursuivent jusqu'au 29 mai.

3 commentaires:

brigetoun a dit…

tu y assistes ? écoutes pour moi
Merveilleux Quignard

Laura a dit…

Je ne pourrai malheureusement pas y retourner, mais cette soirée fut très belle avec musiques ( celles qui ont guidé ses livres) , passages lus du livre qui paraitra en octobre, et échange avec Raphaëlle Rérolle.

Estourelle a dit…

Éprouver en pensant !