J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

vendredi 19 août 2011

Les larmes

Les larmes, elles ont coulé, raviné ce qu'il reste de peau puis crevé dans la cage. De cette rage, c'est bien fini. Mais d'autres larmes, à cloche-coeur, ont arrosé l'herbe des mots, lavé la terre jusqu'au pli du poème, et goutte à goutte du temps, irrigué le désir. Un tapis où marcher.

2 commentaires:

brigetoun a dit…

les larmes qui labourent et préparent le terrain, le re-départ, la re-vision

Laura a dit…

Ah, j'aime bien la re-vision!