J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 7 décembre 2011

Cambouis

Dans l'ombre, il y a beaucoup de morts avec ou sans noms, et pas mal de vivants perdus de vue. Ce qui remonte là, et noircit, c'est le sang de la mémoire, non pas celui d'un souvenir précis, même s'il en est d'obsessionnels, mais une sorte, oui, de lie de tête.

Antoine Emaz " Cambouis"

Aucun commentaire: