J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

vendredi 10 février 2012

Désordre

stries de rais noirs
sous la porte
les silences remuent
 ---------------------------
l'iris blanc
balance les plis
d'un chuchotement
----------------------------
au détour d'un point d'interrogation
une vision du perdu
infiniment

2 commentaires:

mémoire du silence a dit…

Que de merveilleux désordres... merci

Laura a dit…

Le méli-mélo de mots m'amuse ...! Merci.