J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 26 octobre 2013

étoffe


 l'ombre des pensées lentement s'évapore 
dans le berceau de ruines où la lumière
se cache. une étincelle un souffle tout
 l'indicible se glisse dans le sillon du 
soir. tout ce qu'on ne sait pas respire
sur le calme tapis des nuages tremblant


      

3 commentaires:

MARTY a dit…

ici aussi on a la tête dans les nuages !
j'aime tous ces mots qui fleurissent ton blog !
merci de ton passage

Patrick Lucas a dit…

laissons partir les pensées….
belle invitation au voyage !

Estourella a dit…

j'aime vraiment...