J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 2 novembre 2013

visage


les plis de l'eau comme un souffle sur la
pierre qui frémit entre les rais argentés
nous sommes entre deux mondes  nos lèvres
tremblent à trop regarder le miroir empli
de nos rides mais l'espoir luisant sur le
visage de pierre ébranle les murs d'ombre
Enregistrer un commentaire