J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 24 février 2014

tout est possible

c'est un feu d'eau où se consume l'écorce des jours. on le fixe jusqu'au bout des yeux quand tout se brouille et que tout est alors possible. la lumière claque sur l'étang , les songes se délivrent en doigts de ricochet , on s'immerge dans l'inaccompli avant que tout se fane.

2 commentaires:

MARTY a dit…

la vie se rêve sur l'éclat et les reflets d'un étang
et tes mots m'enchantent !

Patrick Lucas a dit…

les songes en tremblants
attirent le rêveur imprudent