J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 3 mars 2014

pensée

des langues inconnues ponctuent de signes singuliers et d'étranges échos nos mers intérieures. cela s'articule, se déroule ou s'occulte au gré des déambulations de nos pensées. cela se teinte de différentes nuances, s'ouvre au silence, se fige puis se libère en un sursaut d'intensité.

3 commentaires:

mémoire du silence a dit…

Un souffle est passé

MARTY a dit…

les pensées bleues font des vagues

Yanis Petros a dit…

quand la pensée
se détache du mental
enfin elle peut
devenir elle même

Bien amicalement