J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 24 septembre 2014

derrière la fenêtre

ce peu d'ombre bouge
comme une efflorescence de la couleur
un encas de rires entre les dents

jardin d'ombres silencieux
dans ce paysage qui peu à peu se dérobe
avec mélancolie

au soir d'un jour perdu
murmures tatoués
comme une pierre sur le chemin 
Enregistrer un commentaire