J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

jeudi 18 septembre 2014

Homère est morte

Nous avons atteint le seuil de la pauvreté. Comme nous étions riches hier. Nos voyages roulent des fleuves d'images entre les rives de mon âme, entre les barreaux du Limédicalisé, toutes nos Allemagnes et nos Chicagos, puis le tour du parc Montsouris. D'année en année il rétrécit, puis nous sommes assises dans le fauteuil du séjour, puis nous sommes pliées dans le lit de fer, puis on ne se lève plus. Puis je m'abstiens de faire sa toilette, tourment inutile. Puis on s'accorde la paix. Nous sommes dans le dernier train. Le lit grogne. Entre nous les barreaux.
Un vent de sable se lève et balaie les jours dans un grand râle.

Hélène Cixous "Homère est morte" ( Galilée août 2014)