J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mardi 16 septembre 2014

Le ciel était comme de la terre

comme un chiffon de langue rouge
le ciel est lourd dans ma tête
sous le craquèlement des mondes

par les déchirures du ciel
s'épuise le chemin

les mots fuient 

Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !) 

1 commentaire:

MARTY a dit…

entre terre et ciel, c'est parfois un peu encombré dans la tête qu'on en perd
les mots