J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 17 octobre 2015

cartographie




C'est une manière de carte aux signes imprécis, de soi seul connus, sorte de vitrail pour un imaginaire peuplé de souvenirs. C'est comme un vieux carnet griffonné où se cache quelque pépite entre les arabesques que le crayon abandonne. Ce sont quelques brisures, quelques fragments de vie , un sillon boursouflé dans une vie aux contours flous.

3 commentaires:

Ange-gabrielle a dit…

Ton titre me fait bien sûr penser "à l'intime et au territoire"

Laura-Solange a dit…

Tout s'entremêle toujours!

MARTY a dit…

une carte qu'on a envie de toucher pour qu'elle nous dise.....