J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 19 octobre 2015

Le Tage est plus beau...

Le Tage est plus beau que la rivière qui traverse mon village,
mais le Tage n’est pas plus beau que la rivière qui traverse mon village,
parce que le Tage n’est pas la rivière qui traverse mon village.


Le Tage a de grands navires
et à ce jour il y navigue encore,
pour ceux qui voient partout ce qui n’y est pas,
le souvenir des nefs anciennes.


Le Tage descend d’Espagne
et le Tage se jette dans la mer au Portugal.
Tout le monde sait ça.
Mais bien peu de gens savent quelle est la rivière de mon village
et où elle va
et d’où elle vient.
Et par là même, parce  qu’elle appartient à moins de monde,
elle est plus libre et plus grande, la rivière de mon village.


Par le Tage on s’en va vers le Monde.
Au-delà du Tage il y a l’Amérique
et la fortune pour ceux qui la trouvent.
Nul n’a jamais pensé à ce qui pouvait bien exister
au-delà de la rivière de mon village.


La rivière de mon village ne fait penser à rien.
Celui qui se trouve auprès d’elle est auprès d’elle,tout simplement.


Fernando Pessoa "Le gardeur de troupeaux" 
 ( traduction d'Armand Guibert)

1 commentaire:

MARTY a dit…

comme c'est beau !
une petite rivière qui prend les couleurs des arbres et des fleurs qui se penchent sur elle, tantôt calme tantôt chuchotante quand des cailloux lui barrent le flot ! une petite rivière qui se jette dans le coeur !
le Tage se jette dans la mer, mais qui sait s'il n'aimerait
pas être un ruisseau ?