J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

dimanche 24 avril 2016

Rubato


la ligne de chant
et la source nue
seule auprès des pas
— nulle autre musique

que le souffle — rythme
et l’air étincelle
un cristal — le sel
et le pain donnés

on va — qui franchit
l’orée — comme un songe
— accomplit les arbres

cimes de fruits mûrs
— et rien n’en recueille
jamais tout le miel.

Jean-Yves Fick / Bona Mangangu
Rubato ( Editions publie.net 2016)

2 commentaires:

Patrick Lucas a dit…

lecture acrobatique !
:-)

MARTY a dit…

comme le tout début du monde
quand l'air et l'eau étaient purs encore