J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 19 mars 2018

Tessons/ 10

remonter dans les souvenirs/

l’invisible dehors/

irrigant mes veines/

corps de pierres /

sur une langue de terre/

en dégradés de noir/

boîte à poèmes






1 commentaire:

re chab a dit…


Si c'est une course
à l'intérieur de la tête,
la mémoire est défaillante :
et comme un labyrinthe
avec tous ces chemins
qui se superposent
se mélangent :
ses mille chambres,
où parfois on a perdu les clefs,
les couloirs
qui zigzaguent
et se multiplient
à notre insu :

On ne sait où ils conduisent ,
et peut-être
les a-t-on déjà parcourus :

Ce sont des traces de passage
que l'on efface ,
le retour sur soi-même ,
mettre les pieds dans ses propres pas
les habits de l'enfance
qui ne nous vont plus :
j'essaierai de retrouver
les noms perdus ,
de reconnaître la couleur des ciels,
le goût de l'eau
de la même rivière,
même si c'est une autre
qui s'écoule sous les ponts .

-
RC