J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

dimanche 1 avril 2018

Poésies 1978-1997



Un avril d'oiseaux s'éveille dans les arbres. Qui sait où je vais? Pas un nuage, seulement le chemin de castine puis le bois. Je rôde par là vers rien. Dans cette lumière qui me cherche comme une ombre. Seule, agaçante, une abeille me tourne autour. Mais chacun de mes pas compose un chemin. 
             Ce n'est que moi. Né d'une fougère.
             Promeneur sans bâton. 
            Toujours lui, jamais le même. Une branche , peut-être de l'indiscernable.

Thierry Metz "Poésies 1978-1997" ( Editions Pierre Mainard 2017)
Enregistrer un commentaire