J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mercredi 2 mai 2018

Hodie, mémoire


On emploie son temps à faire resurgir des traces anciennes, perdues, cachées – sa préhistoire en quelque sorte – des hiéroglyphes de dates refont surface sur des dalles que l'on ne savait plus. On creuse encore un peu afin de retrouver l’illisible, ces récits qu’on nous a racontés et oubliés, et il n’y a plus personne pour nous ouvrir les portes de ces mémoires. Alors on remâche ce peu que l’on a cru apercevoir et l’on dévide un fil , on brode avec tendresse, on ravaude avec des laines de couleur vive pour que ces vies de rien ne soient pas oubliées.
Enregistrer un commentaire