J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 19 décembre 2009

Le jour à peine écrit

Avec des doigts de brume

avec des mots pleins
de fumée

j'ai poursuivi le jour, nommé
le jour

porté le jour sur une page froide


Le jour m'a cru.
Le jour m'a pris.
Le jour a réchauffé ma bouche. 


Claude Esteban "Le jour à peine écrit"

2 commentaires:

Estourelle a dit…

"Tout un envol d'oiseaux. Je me souviens. J'habite leur voyage. Moi l'amoureux des murs, je me soulève dans mon corps. Je respire. Je viens plus près. Je/tremble d'effleurer l'espace. Je dessine une flèche/blanche sur l'air blanc."

Claude estéban: "Le jour à peine écrit"

Laura a dit…

Je constate que l'on se nourrit des mêmes livres! C'est vrai qu'il y aurait de nombreux poèmes à citer...