J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

mardi 1 février 2011

galerie des glaces


 Enracinés sous la lumière de la galerie des glaces, les brindilles chargées d'aube délivrent leurs murmures à qui suspend son regard. Elévation d'un temps englouti. Calice de mots trop lourds. Nacrés des profondeurs, ils émergent de l'épaisseur de la langue et décalquent un phrasé découpé dans le gonflement des mots. Le peu s'écrit alors, mêlé au souffle.


1 commentaire:

brigetoun a dit…

petite merveille de délicatesse