J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

lundi 10 mars 2014

souffle vital

et la beauté émouvante de l'oblique
illuminée de larmes
en s’effaçant du monde

dans le plein de son égarement
elle respire large et beau 
vers l'introuvable silence 
 

 

4 commentaires:

Anonyme a dit…

J'aimerai "détourner" tes mots magiques, et les dédier à Ange Gabrielle qui reprend des ailes aujourd'hui. JF

Patrick Lucas a dit…

le silence après un coup de gomme
immense et partout

Mariepierre Redon a dit…

Quelle photo !! écriture, silence, signes, tout y est, magnifique !

Laura- Solange a dit…

Merci pour votre oeil sympathique!