J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

vendredi 10 avril 2015

coïncidence de soi

existent ils encore ces sentiers de fraîcheur
aux marées des automnes
entrechats entre-deux entrelacs
en forêt touffue et brumeuse
où chatoyant sombre
par le puissant souffle du vent
tu existes

 Cette rubrique Détourtweets comme une deuxième vie pour des messages récoltés çà et là... (merci au compte tweeter de Brigetoun !)

1 commentaire:

MARTY a dit…

c'est en ne cherchant pas qu'on trouve
parfois ces chemins