J'avance, avec de l'ombre sur les épaules. ( André Du Bouchet)

samedi 24 mars 2018

Hodie, apparition


aux froissements de l'espace répondent des pensées secrètes où se glissent des carcasses de sons. un silence violacé s’entrelace et baigne de saisissement la carte qui se déplie, se déploie aux abords des paupières. il faut beaucoup de temps pour oser chanter ce qui s’égare ou disparait , laisser le tracé des mots s’emparer de ce vaisseau, voguer au travers de ces nappes de mémoire, et s’abandonner à cette lumière qui tressaille . peu à peu des images se soudent, unissent leurs destins laissant quelques gouttes de souvenirs perler au bout des doigts. et comme elle était venue, l’apparition s’éteint.
Enregistrer un commentaire